Publié dans Activite manuelle, Creativite, Cultures du monde, Peindre et dessiner

Activité créative: Fabriquer des fétiches à vœux avec les enfants

Dans cet article, vous trouverez :
– Notre mini incursion dans le monde des Arts Premiers du Musée du Quai Branly
– Une idée d’activité créative : Comment réaliser des fétiches à vœux avec les enfants.

Evan a récemment participé à un projet d’art au collège sur le thème des fétiches à vœux et poupées à rêves.

Les fétiches sont ces objets auxquels on attribue un pouvoir magique pour en retirer des bénéfices ou une protection. Ce sont des objets répandus chez les animistes, moins en Occident, et pourtant, cette idée de pouvoir magique fait rêver, n’est-ce-pas ? Nous avons donc décidé d’y croire, au cas où (ça ne peut pas faire de mal…).

L’objectif de l’activité d’arts plastiques était de de réaliser un objet en 3-D, capable de tenir debout. Cet objet devait invoquer un super pouvoir ou conjurer une peur. Cette invitation était bien trop tentante pour que je résiste à son appel. Le devoir d’arts plastique s’est transformé en mini atelier créatif familial où chacun de nous a réalise SON fétiche à vœu. En introduction à cette activité, nous sommes allés chercher de l’inspiration dans les œuvres d’arts premiers.

Découvrir les arts premiers

Avant la covid, j’ai eu la chance de visiter le Musée du Quai Branly à Paris. Que de merveilles ! Le musée nous emporte dans un véritable tourbillon des cultures, des croyances et savoirs, et de la créativité du monde. Avec les lutins, nous avons regardé quelques photos de cette visite. Pour une meilleure protection et conservation, le musée est très sombre et de nombreuses pièces sont dans des vitrines en verre. Les photos ne sont malheureusement pas de très bonne qualité. Mais elles sont les témoins de la puissance et de la diversité de ces objets rituels. Et même derrière le reflet d’une vitrine, ces cranes et ces figures sont vraiment impressionants, vous ne trouvez pas ?

Figure de societe secrete Iniet, en Papouasie Nouvelle Guinee
Figure de societe secrete Iniet, en Papouasie Nouvelle Guinee
Figure rituelle realisee a partir d'un crane, plumes et coquillages.
Masque de Melanesie pour celebrer le passage des morts du monde des vivants a celui es esprits.
Masque de Melanesie pour celebrer le passage des morts du monde des vivants a celui es esprits.

Vous pouvez découvrir d’autres exemples, en particulier de masques, dans mon article “Masques et effrayants protecteurs”. (et les photos de cet article sont prises par quelqu’un de beaucoup plus doué que moi pour la photo d’œuvres d’art.)

 Activité créative : Fabriquer des fétiches

Les matériaux que nous avons utilisés

  • Des rouleaux de papier toilette
  • De la peinture, des crayons
  • Des chutes de tissu
  • Des éléments décoratifs : laine, fil de fer
  • Du papier

Processus créatif et fabrication des fétiches

  1. Formuler notre vœu.
    – Je souhaitais en appeler aux esprits pour continuer à développer ma créativité.
    – Evan aimerait bien avoir le super pouvoir de voler.
    – Quant à Guilem, son vœu est que tous ses vœux se réalisent (malin comme un singe, celui-ci !)
  2. Identifier des caractéristiques qui peuvent illustrer nos souhaits, et choisir des éléments visuels décoratifs qui illustrent ces caractéristiques.
    – Créativité : J’ai choisi de représenter la diversité des sources d’inspiration par une multitude de couleurs et matières : j’ai donc choisi un tissu bayadère et de la laine.
    – Voler : Il fallait des matériaux légers ou symbolisant l’air et le ciel pour permettre au fétiche de s’élever. Evan a donc ramassé des plumes, choisi des motif de nuage et le couleurs bleu et jaune du ciel et du soleil, et du fil de fer fin rappelant les antennes des insectes.
    – Une multitude de vœux : Guilem a choisi de mettre en avant le symbole de l’infini, un genre de huit couché et aplati représentant un cycle ininterrompu.
  3. Réaliser les fétiches
    – Pour stabiliser les fétiches, nous avons rempli le rouleau de papier toilette de papier roulé en boule. Le poids du papier permet de garder les rouleaux droits sans tomber.
    – Les corps ont été décorés de diverses manières : peint, recouvert de tissu et laine (façon jupette) ou recouvert d’un papier où le motif a été dessiné auparavant.
    – Evan n’a pas réalisé de tête pour son fétiche. Les antennes en fil de fer symbolisent le haut du corps. Pour celui de Guilem et le mien, nous avons utilisé du papier pour donner une forme de tête. Nous avons roulé des boules de papier (un peu en forme de poire). Nous avons inséré le côté plus fin dans le rouleau de papier toilette, coincé avec le papier de remplissage du corps. Puis nous avons ensuite enroulé cette boule dans des chutes de tissu blanc. Guilem aimait bien la forme de foulard et a dessiné un visage souriant. Personnellement, j’ai préféré garder le visage blanc. Je trouve que cela donne plus de mystère (et un fétiche, c’est bien sûr un être très mystérieux…)
    – Evan a collé les plumes à la colle chaude, et peaufiné le tout en ajoutant des antennes. Plus tard il a même ajouté des ailes en ruban dentelle large (mais j’ai oublié de reprendre une photo ☹)

 

Signe infini pour fetiche a voeux infini
Peindre le corps du fetiche pour voler en jaune soleil
Presser et torsader du papier pour fabriquer une forme de tete pour le fetiche a voeux
Presser et torsader du papier pour fabriquer une forme de tete pour le fetiche a voeux
Les tetes et corps des fetiches prennent forme.
Coller des plumes pour le fetiche d'Evan

Des fétiches à la maison : le bilan

Voici maintenant quelques semaines que nous avons réalisé nos fétiches.

Après leurs réalisations, nous leur avons trouvé un endroit confortable pour s’installer. Mon fétiche trône sur ma commode (à côté d’un livre de décoration d’intérieur) et celui d’Evan en haut de son étagère (pour mieux s’envoler peut-être). Guilem a confectionné un lit douillet pour le sien. Je pense que nous les avons bien traités. Pourtant, Evan ne s’est pas encore envolé. Ma créativité non plus. Quant aux vœux de Guilem, certains ont été bel et bien frustrés. Je pense que malheureusement, nous n’avons pas réussi à invoquer leurs pouvoirs magiques. Si vous souhaitez réaliser ces fétiches chez vous, je ne peux donc malheureusement pas garantir leurs puissances surnaturelles. (D’ailleurs n’hésitez pas à partager vos conseils à ce sujet en commentaire ci-dessous.) Par contre, je peux vous promettre que vous passerez un bon moment créatif ! (Peut-être que mon fétiche fonctionne finalement…)

Trois fetiches, pour creer, voler et rever!
Publié dans Art, Creativite, Cultures du monde, Photo

Plaisir des yeux: Masques et effrayants protecteurs.

Fonction des masques

De nombreuses communautés à travers le monde, – en Afrique, Asie, Océanie, Amérique -, utilisent des masques depuis la nuit des temps. Ces objets ont des fonctions religieuses, sociales, culturelles ou politiques, bien éloignées des masques de carnaval ou de théâtre avec lesquels nous sommes plus familiers en Occident. Souvent, ces objets rituels vont permettre d’établir une relation avec l’au-delà. Ils protègent en temps de guerre. Ils appellent à la guérison des malades et aux récoltes abondantes. Ils maintiennent un lien avec les ancêtres et permettent de maintenir une certaine continuité historique et la transmission des valeurs et savoirs au sein d’une communauté. Ils sont souvent effrayants, (comme ceux utilisant de véritables cranes), déstabilisants, parfois un peu amusants. Dans tous les cas, ils débordent d’énergie créative et vitale. Ils commandent le respect.

Masque africain
Masque africain

Diversité et créativité des masques

Sans partir dans de grandes considérations ethnographiques (qui sont fascinantes), j’ai toujours été impressionnée par la diversité des formes, des matériaux et des couleurs. La structure est souvent en bois. Des fibres naturelles, écorce, os et coquillages sont aussi souvent incorporés. Les masques s’inspirent d’animaux ou d’êtres humains, voire des deux, mais rarement dans le but d’obtenir un rendu réaliste. Les masques répondent souvent à des codes très précis, dictés par la zone géographique, la communauté et la fonction qu’ils remplissent.

En faisant des recherches, je suis tombée sur un album sur Flickr : celui de llee-wu, qui présente une série de masques africains. Il n’y a pas de légendes, donc malheureusement il est difficile d’identifier l’origine de ces pièces. Mais la collection de photo illustre parfaitement cette diversité captivante. Avec les lutins, nous les avons tous regardé, apprécié et j’inclus ici ceux qui nous ont le plus attirés. Les éléments qui nous attirent le plus sont les formes, les yeux protubérants et les coquillages.

Et vous, laissez-moi un commentaire pour me dire ce que vous pensez de ces masques ?

Masque africain

References
Encyclopédie Universalis : https://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/
https://www.masque-africain.com/
Encyclopedia Britannica: https://www.britannica.com/art/mask-face-covering/The-functions-and-forms-of-masks

Publié dans Arts de la scene, Creativite

Nos 7 jeux préférés sur un trampoline

Dès qu’il fait beau, les lutins passent énormément de temps sur le trampoline dans le jardin. C’est sans aucun doute le meilleur investissement que nous avons fait. Depuis 2 ans, il nous offre des occasions d’exercice, de divertissement et de créativité. Voici ici les jeux auxquels nous jouons le plus souvent.

Façon arts du cirque : Sauter

Vous me direz, un trampoline, c’est fait pour cela. Alors, sautons. Et pour rendre le jeu plus varié, nous pouvons inventer et nous lancer des défis :

– Sauter x minutes sans s’arrêter, sur 2 pieds, ou sur 1 pied pour augmenter son souffle et son tonus musculaire
– Faire des demi-tours, des tours complets, ou des sauts périlleux pour apprendre à contrôler ses mouvement
– Créer un enchaînement de 3 ou 4 mouvements et l’autre joueur doit le reproduire… Les enchaînements peuvent devenir plus longs et plus complexes au fil du temps.

Ces défis développent la motricité et la résistance de manière très ludique.

Jonas Smith, Infinity and beyond (Flickr)

Arts populaires : Chanter et danser une ronde

C’est l’occasion de redécouvrir et revisiter les comptines populaires de notre enfance. En sautillant, la ronde prend un autre rythme. Notre chanson préférée est « L’alouette est sur la branche »

Matisse, La Danse

L’alouette est sur la branche. (bis)
[Refrain : Fait’s un petit saut L’alouette, l’alouette,
Fait’s un petit saut L’alouette comme il faut.]
Mettez vos bras en liance. (bis)
[Refrain]
Faites nous trois pas de danse. (bis)
[Refrain]
Faites nous la révérence. (bis)
[Refrain]

Et bien entendu, nous sautons le plus haut possible pendant les refrains. Nous ne nous sommes jamais rentrés dedans pour l’instant… touchons du bois

Tradition « culinaire » : Le pop-corn

Le « pop-corn » se couche sur le dos au milieu du trampoline, les genoux repliés sur la poitrine et les bras autour. Un ou deux autres sautent autour et font sauter le grain géant, parfois fort, parfois doucement. Massage du dos assuré. Le jeu se termine quand le pop-corn explose (c’est-à-dire se déplie). Un autre joueur prend sa place.

Façon fable : L’ours et l’abeille

C’est un jeu à la fois simple, créatif et sans véritable règle. Un joueur est l’ours, l’autre l’abeille. L’abeille fait du miel. L’ours veut en manger. Parfois l’ours veut attraper l’abeille pour voler son miel. Parfois l’abeille voler derrière l’ours pour le piquer et se défendre. Nous réinventons une histoire et une morale à chaque fois, tout en courant, sautant, roulant.

Fresque historique : Marco Polo

Marco Polo était un marchand vénitien et un explorateur de la fin du XIII siècle, début du XIV siècle. Il a voyagé le long de la route de la soie jusqu’en Asie Centrale. Il a vécu de nombreuses années à la cour de l’empereur Kubilai Khan. Ce jeu, qui se joue traditionnellement en piscine, n’est que vaguement inspiré des aventures de l’explorateur. Le joueur « Marco Polo » ferme les yeux et tourne sur lui-même. En gardant les yeux fermés, il part à la recherche de trésors : avec les bras tendus, il doit toucher un autre joueur. En piscine, « Marco Polo » crie Marco, et les autres joueurs répondent Polo pour l’aider à l’orienter. Sur un trampoline, qui est beaucoup plus petit, on peut garder le silence et se diriger en sentant les vibrations. Le joueur touché devient le nouveau Marco Polo. Essayez ! Avec les yeux fermés, garder l’équilibre est vraiment difficile. C’est incroyable.

Pop culture : Le jeu des mines bondissantes

Nous plaçons 1, 2, ou 3 ballons dans le trampoline et sautons. Les ballons – qui représentent des mines – bougent et roulent au gré de nos sauts. L’objectif est de ne pas sauter une mine (c’est-à-dire de toucher un ballon). C’est plus facile à écrire qu’à faire (surtout que je suis toujours la plus lourde et les ballons ont tendance à rouler vers moi).

Pop culture 2 : Le ballon prisonnier

L’objectif est de lancer un ballon pour toucher l’adversaire sans qu’il ou elle ne l’attrape. C’est bien entendu une version simplifiée, sur un mini terrain, et les sauts et rebonds la rendent intéressante.

Inspiration

A regarder en ouvrant grand la bouche et en faisant WAOW, mais surtout surtout, ne pas essayer ! https://www.youtube.com/watch?v=K9IIo6AUnXc

J’espère que ces idées vous inspirent. Je vous souhaite un été bondissant !

Crédit photo de couverture: Fabio Bruna, Trampoline (sketch), Flickr

Publié dans Arts de la scene

Plaisir des yeux: Le cirque du soleil: Le meilleur du trampoline

Il y a fort longtemps de cela, au Québec, j’ai découvert les arts acrobatiques. Le Québec semblait – et semble toujours – être une véritable pépinière de créativité. J’ai eu la chance de rencontrer de petites troupes très actives et imaginatives comme celle de Dynamo Théatre. Grâce à eux, et à leur spectacle Mur-Mur, j’ai vu mon premier spectacle de trampoline mural. Dans cette discipline, les artistes rebondissent et semblent marcher à l’horizontal sur un mur tout en enchainant les acrobaties. Cela a l’air tellement fluide et facile, et pourtant… que de travail pour coordonner ces numéros

Et puis il y a les géants, les incontournables, tels que le Cirque du Soleil et le cirque Eloize. On ne sait plus quoi admirer : la dextérité, l’inventivité, l’originalité des costumes, la musique envoutante. C’est juste waow. Et je suis tombée par hasard sur ce best-of du trampoline. C’est un peu long, mais ça vaut vraiment le coup. Coup de cœur spécial pour les numéros montrés à 7 minutes 20 et à 28 minutes 50.

Publié dans Activite manuelle, Art, Creativite, Cuisine, Inspiration Montessori, Nature, Peindre et dessiner, Saisons

7 idées d’activités créatives avec des pâquerettes.

Dans cet article, vous trouverez :

  • De nombreuses légendes sur la pâquerette : nos ancêtres autour du monde accordaient plus d’attention à cette petite fleur que nous.
  • 7 idées d’activités créatives, gustatives et cosmétiques autour des pâquerettes.

J’adooore cette saison. Et j’adooore les pâquerettes. Notre gazon ne désemplit pas de ces petites fleurs blanches. Nous tondons, elles repoussent. C’est une manne qui semble inépuisable, du moins pendant quelques mois. C’est notre quatrième printemps dans notre jardin. Nous avons donc eu de multiples occasions d’explorer le potentiel de ces belles, bellis perennis de leur nom latin.

Légendes autour des pâquerettes

Eugène Rolland rapporte la légende suivante dans son livre « Flore populaire ou histoire naturelle des plantes dans leurs rapports avec la linguistique et le folklore ». La pâquerette serait née des larmes versées par Marie Madeleine quand elle ne trouva pas Jésus dans son tombeau au jour de sa résurrection.

Selon une autre croyance populaire, les pâquerettes auraient d’abord été complètement blanches. Un petit berger, l’offrit à Jésus, qui le baisa du bout des lèvres. Le cœur de la fleur devint jaune d’or et que le bord se marqua de rose à l’endroit du baiser. Une autre légende veut qu’un jour l’enfant Jésus se piqua avec une épine. Pour le consoler sa mère lui cueillit une pâquerette. Une goutte de sang coula sur la corolle et depuis, les pétales de la petite fleur sont teintés de rose.

Les celtes pensaient que les pâquerettes avaient le pouvoir d’arrêter la croissance. Une fée Milka en aurait donné en cachette à un prince pour qu’il reste à tout jamais enfant.

Une légende nordique raconte que dans les sombres forêts les arbres souffraient de ne pas voir le ciel bleu durant l’hiver. Baldur, dieu de la lumière, fit apparaître à leurs pieds une toute petite fleur en forme d’œil – une pâquerette – pour les prévenir de l’arrivée du printemps.

La nymphe romain Belidès se transforma en pâquerette pour échapper aux avances de Vertumnus , le dieu des saisons, et de la croissance des plantes.

Que d’histoires pour une petite fleur bien modeste et bien souvent ignorée de nos jours !

Comment utiliser les pâquerettes ?

Il est toujours possible de faire des mini bouquets. Malheureusement, ces petites fleurs sont plus résistantes dans le sol que dans un vase. Alors, que faire d’autre ? Nous sommes passé à l’action.

1. Grignoter
Dans leur section du jardin, nos lapins Roudoudou, Petidou et Cachou adorent croquer une petite fleur par ci par là. Pas besoin de préciser qu’ils ont toujours la priorité. Nous jouons avec celles qu’ils ont bien voulu nous laisser.

Les paquerettes comme snacks pour lapins.

2. Observer
Avec une loupe, ou à quatre pattes et le nez dans le gazon (au ras des pâquerettes 😊), les lutins aiment observer les fleurs. Observer est une première étape importante pour apprécier la nature.

Observer une paquerette a la loupe pour mieux apprecier la nature.
Peindre avec des paquerettes

3. Dessiner et peindre
Bien sûr, nous pouvons dessiner ou peindre une pâquerette sur une feuille. Nous pouvons aussi les tremper dans la gouache pour s’en servir de pinceau – tampon naturel. Ou bien nous les posons sur du papier, et tamponnons de la couleur autour pour créer une empreinte. Il y a plus d’une manière de créer avec une fleur. Laissons gambader notre imagination.

4. Coller
Toujours dans la catégorie arts visuels, nous réalisons des tableaux floraux avec des herbes, des fleurs et des pétales de saisons. La pâquerette est une ressource abondante.

5. Tresser
Avec une aiguille, et un peu de patience et dextérité, petit lutin a percé les cœurs jaunes pour créer une jolie guirlande. Ces guirlandes ne tiennent pas très longtemps, mais font une très jolie décoration printanière. C’est un excellent exercice de motricité fine.

Faire une guirlande de paquerette pour developper la matricite fine.
Salade verte avec des paquerettes

6. Grignoter encore
De nombreuses études ont identifié de multiples propriétés aux pâquerettes. Elles contiennent de la vitamine A et des minéraux (potassium, calcium, magnesium, phosphore, fer). Au-delà de leurs propriétés, je trouve qu’elles décorent à merveille mes salades. Les fleurs ont un goût légèrement amer, et les fleurs chatouillent un peu la gorge. Cette semaine, j’ai bien envie de tester une omelette aux épinards et aux fleurs.

7. Hydrater
Pour la deuxième année, nous avons réalisé de l’huile de pâquerettes. Nous ramassons les plus belles fleurs et les faisons sécher. Puis nous les faisons macérer dans de l’huile végétale (pour nous de l’huile de tournesol organique). Après quelques semaines, elle prend une belle couleur dorée. Filtrée, et avec quelques gouttes de vitamine E, elle se conservera plus longtemps. Cette huile nous a servi tout l’hiver dernier pour nous hydrater le corps. Elle a un effet tonifiant et raffermissant des tissus: elle est recommandée pour hydrater la poitrine ou pour le ventre des femmes enceintes. Christophe, d’Althéa Provence, la nomme « l’esthéticienne des prés ». Vous pouvez consulter son article très complet sur les multiples vertues médicinales de la belle.

Ces idées vous inspirent-elles ? Et vous, que faites-vous avec des pâquerettes ?

Publié dans Arts de la scene, Nature, Saisons

Plaisir des yeux: Gazon et chanson: Pâquerette de With Confidence

Notre gazon est tout beau, tout vert, avec plein de petites pâquerettes, pour notre plus grand plaisir et celui de nos lapins.

Donc cette semaine, je vous propose d’écouter une chanson d’amour, ou plutôt de fin d’amour du groupe australien With Confidence. Cette chanson s’intitule Pâquerette mais n’a en fait pas grand-chose à voir avec la petite fleur printanière (a part la première phrase : “You smell of daisies from the flowers in your hair”).

J’ai surtout aimé les messages d’empathie, d’espoir et d’amour qui émaillent le clip officiel. J’en ai traduit plusieurs.

  • J’espère que la vie te traite bien.
  • Tu es aimé.
  • Prends le temps de t’occuper de toi.
  • J’espère que tu apprends à t’aimer toi-même.
  • Continue à faire des efforts pour obtenir ce que tu veux.
  • J’espère que tu as trouvé ta voie et créé la meilleure vie possible.
  • Ta vie n’est peut-être pas toujours drôle mais j’espère que tu as de bons moments.
  • J’espère que tu vas bien et que tu as trouvé qui tu voulais vraiment être.
  • Tes rêves sont magnifiques.
  • Je crois toujours en ta liberté.
  • J’espère que tu as trouvé la paix.
  • Tu en vaux la peine.
  • J’aurais aimé être là pour toi comme tu as été là pour moi.
  • Pardonne toi.

Nous avons tous besoin d’aimer et d’être aimé.

N’hésitons pas à envoyez des ondes et des messages positifs à ceux qui nous sont chers.

Publié dans Activite manuelle, Creativite, Peindre et dessiner, Saisons

Activité créative : Peindre un soleil brillant.

Quand il fait beau, nous aimons bien nous installer au jardin pour des activités artistiques.

Une création sur le thème du soleil s’imposait pour célébrer le retour du beau temps. Celle-ci était simple et rapide, mais avec un résultat final coloré et très satisfaisant pour les lutins.

Pour cette activité, nous avons utilisé :

  • Du papier entoilé en format A4 : le papier entoilé est comme une toile sans cadre. On peut le travailler à plat comme une feuille de papier. Il accroche la peinture comme une toile. On peut jouer avec les épaisseurs sans risque de trouer la feuille.
  • De la peinture acrylique. Elle sèche vite. Les couleurs sont vibrantes.
  • Du papier à motif, ici du papier pour origami
  • Des sequins et paillettes
  • De la colle ou du vernis colle
  • Un marqueur
  1. Les enfants ont tracé un grand cercle, ou plutôt une section de cercle sur le papier.
Dessiner le pourtour du soleil

2. Ils ont peint les sections du soleil et du ciel. Cela a été l’occasion de jouer avec les couleurs et l’épaisseur de la peinture. Nous aimons bien passer un pinceau sec et dur sur de la peinture encore fraiche pour créer des effets de texture.

Peindre le soleil

Peindre le soleil

3. Le plus difficile a sans doute été de choisir le papier origami dans lequel les lutins voulaient découper les rayons. Ils les ont ensuite collés. Le vernis colle protège mieux le papier.

Coller les bandes de papier pour faire les rayons du soleil.

4. Sequins ou paillettes donnent un petit côté brillant à la réalisation. (malheureusement, ca ne ressort pas bien sur la photo).

5. Et pour finir, un petit message positif finit d’illuminer notre journée.

Ecrire un message positif pour illuminer le tableau.

Et voilà une petite création qui nous aura pris une petite heure (cela inclut des phases de séchage plutôt longue car les lutins aiment bien faire des séances de trampoline entre 2 couches).

Qu’en pensez-vous ? Ca sent l’été ?

Un soleil bien brillant, pres a etre offert.

Et en bande sonore: Deux enfants au soleil, de Jean Ferrat

Publié dans Art, Nature, Saisons

Plaisir des yeux: Sous le soleil de Pissaro exactement

Ca y est. Il fait enfin beau. Il était temps vu que l’on est déjà au mois de juin.

Alors célébrons l’arrivée de l’été avec ce magnifique lever de soleil coloré de l’artiste impressionniste Camille Pissaro. Il représente tout ce dont j’ai besoin en ce moment : la chaleur, la mer, un grand bol d’air frais.

Et vous, vous rêvez à quoi en ce moment ?