Publié dans Art, Creativite, Peindre et dessiner

Mondrian, c’est carrément coloré

Dans cet article, vous trouverez :

  • Pourquoi Mondrian ?
  • Trois idées d’activités créatives autour de l’œuvre abstraite de l’artiste.
  • Quelques anecdotes amusantes qui nous connectent à l’artiste sans faire de grands discours.
  • Et comment Mondrian nous a fait jouer aux anagramme, danser le boogie et créer.

Pourquoi explorer Mondrian avec les enfants ?

Aborder l’art abstrait avec des enfants, ça peut paraitre impressionnant pour les adultes (comment vais-je lui expliquer cela ?). Pourtant, avec mes loulous et plusieurs de leurs copains, ça s’est toujours bien passé. En général, Evan et Guilem sont attirés par les œuvres très réalistes. Mais, et c’est une interprétation très personnelle, ils se disent peut-être qu’ils ne sont pas encore capables de peindre comme Rembrandt ou Renoir, alors que les lignes de Mondrian et les taches de Pollock semblent tout de même plus accessibles.

Avec l’art abstrait, nous avons pris le parti de ne pas essayer d’interpréter, mais juste de comprendre un peu la démarche de l’artiste. Dans sa jeunesse, Mondrian aimait bien peindre des paysages, surtout des arbres. Mais ses œuvres les plus célèbres sont des compositions géométriques de couleurs primaires, noir et blanc. Son idée est de simplifier au maximum les formes et les couleurs. L’artiste y voyait une forme de spiritualité.

Trois idées d’activités autour de l’œuvre de Mondrian

#1. Avec une règle, des ciseaux, une feuille de papier noir pour le fond et des feuilles colorées pour les formes

Nous avons choisi rouge, bleu, jaune et blanc, comme l’artiste.

L’objectif: travailler la composition.

Après tout, un tableau de Mondrian est une excellente opportunité de réviser les formes géométriques de base. Un rectangle, c’est 4 angles droits et les côtés opposés de la même longueur.

Sur les feuilles colorées : on mesure, on dessine, on coupe des rectangles de différentes tailles. On les arrange sur la feuille noire, on colle quand on aime la vue d’ensemble, et voilà ! Pour le petit lutin, c’est moins facile que ça n’en a l’air.

Tracer et decouper des rectangles de couleurs en papier

#2. Avec crayons et un marqueur noir – et SANS règle.

L’objectif: travailler le traçage de lignes à main levée

Sur une feuille blanche, on dessine des rectangles de différentes tailles avec le marqueur. Le grand défi, c’est de faire comme Mondrian et de tracer les traits à main levée. Pas facile facile. Ensuite, on choisit 3 couleurs pour colorier les rectangles. Certains restent blancs. On peut éventuellement repasser les lignes au marqueur pour faire plus net.

Tracer les lignes à main levée
Colorier les rectangles

#3. Explorer Mondrian avec Powerpoint

L’objectif: travailler les mélanges de couleurs.

Sur Powerpoint, j’ai préparé une diapo avec des rectangles de tailles différentes. J’ai ensuite copié la forme sur plusieurs diapos. Les lutins ont appris à cliquer pour sélectionner une forme, et à choisir une couleur pour la remplir. Nous avons joué d’une part avec les couleurs primaires et secondaires, d’autre part avec les différentes nuances d’une même couleur. Gros succès. On ne l’arrêtait plus. Vous pouvez voir quelques unes de leurs réalisations ci-dessous (essayez donc de faire bouger la double flêchepour passer d’une composition à l’autre).

Quelques anecdotes amusantes sur Mondrian

J’aime bien raconter quelques histoires pendant que nous faisons une activité.

Le saviez-vous?

  1. Son vrai nom est Pieter Cornelius Mondriaan. Dans le milieu artistique, il se fait appeler Piet Mondrian. C’est un anagramme. Saurez-vous trouver lequel ? Evan y est arrivé en environ 10 minutes (solution à la fin du post).
  2. Mondrian n’utilisait pas de règle pour préparer ses toiles. (Nous, pour la première activité, on a triché).
  3. Mondrian utilisait les murs de son studio à Paris pour expérimenter avec les formes et les couleurs. Il vivait dans une œuvre en 3 dimensions. Plutot cool comme idée.
  4. Nous avons la covid. En 1918, Mondrian a attrapé la grippe espagnole, qui a fait des millions de victimes. Mais Mondrian a survécu.
  5. Mondrian adorait dancer le boogie woogie. Du coup, on a essayé aussi. On n’est pas très doué (donc pas de photos) mais on s’est bien amusé. Nous avons trouve un tuto simple et sympa sur le Club Chutney: https://www.youtube.com/watch?v=d7AlFGeIqRE
  6. Mondrian a inspiré la mode. Yves Saint Laurent a créé plusieurs robes directement inpirées par les lignes noires et les blocs colorés des toiles de l’artiste. Depuis, on trouve de nombreux vêtements, chaussures, accessoires dans le même style.
  7. Le groupe américain White Stripes a compose un album intitulé De Stijl (le style) en 2000, inspiré par l’artiste.

La solution de l’anagramme : Piet Mondrian est l’anagramme de I paint modern