Publié dans Arts de la scene, Creativite

Nos 7 jeux préférés sur un trampoline

Dès qu’il fait beau, les lutins passent énormément de temps sur le trampoline dans le jardin. C’est sans aucun doute le meilleur investissement que nous avons fait. Depuis 2 ans, il nous offre des occasions d’exercice, de divertissement et de créativité. Voici ici les jeux auxquels nous jouons le plus souvent.

Façon arts du cirque : Sauter

Vous me direz, un trampoline, c’est fait pour cela. Alors, sautons. Et pour rendre le jeu plus varié, nous pouvons inventer et nous lancer des défis :

– Sauter x minutes sans s’arrêter, sur 2 pieds, ou sur 1 pied pour augmenter son souffle et son tonus musculaire
– Faire des demi-tours, des tours complets, ou des sauts périlleux pour apprendre à contrôler ses mouvement
– Créer un enchaînement de 3 ou 4 mouvements et l’autre joueur doit le reproduire… Les enchaînements peuvent devenir plus longs et plus complexes au fil du temps.

Ces défis développent la motricité et la résistance de manière très ludique.

Jonas Smith, Infinity and beyond (Flickr)

Arts populaires : Chanter et danser une ronde

C’est l’occasion de redécouvrir et revisiter les comptines populaires de notre enfance. En sautillant, la ronde prend un autre rythme. Notre chanson préférée est « L’alouette est sur la branche »

Matisse, La Danse

L’alouette est sur la branche. (bis)
[Refrain : Fait’s un petit saut L’alouette, l’alouette,
Fait’s un petit saut L’alouette comme il faut.]
Mettez vos bras en liance. (bis)
[Refrain]
Faites nous trois pas de danse. (bis)
[Refrain]
Faites nous la révérence. (bis)
[Refrain]

Et bien entendu, nous sautons le plus haut possible pendant les refrains. Nous ne nous sommes jamais rentrés dedans pour l’instant… touchons du bois

Tradition « culinaire » : Le pop-corn

Le « pop-corn » se couche sur le dos au milieu du trampoline, les genoux repliés sur la poitrine et les bras autour. Un ou deux autres sautent autour et font sauter le grain géant, parfois fort, parfois doucement. Massage du dos assuré. Le jeu se termine quand le pop-corn explose (c’est-à-dire se déplie). Un autre joueur prend sa place.

Façon fable : L’ours et l’abeille

C’est un jeu à la fois simple, créatif et sans véritable règle. Un joueur est l’ours, l’autre l’abeille. L’abeille fait du miel. L’ours veut en manger. Parfois l’ours veut attraper l’abeille pour voler son miel. Parfois l’abeille voler derrière l’ours pour le piquer et se défendre. Nous réinventons une histoire et une morale à chaque fois, tout en courant, sautant, roulant.

Fresque historique : Marco Polo

Marco Polo était un marchand vénitien et un explorateur de la fin du XIII siècle, début du XIV siècle. Il a voyagé le long de la route de la soie jusqu’en Asie Centrale. Il a vécu de nombreuses années à la cour de l’empereur Kubilai Khan. Ce jeu, qui se joue traditionnellement en piscine, n’est que vaguement inspiré des aventures de l’explorateur. Le joueur « Marco Polo » ferme les yeux et tourne sur lui-même. En gardant les yeux fermés, il part à la recherche de trésors : avec les bras tendus, il doit toucher un autre joueur. En piscine, « Marco Polo » crie Marco, et les autres joueurs répondent Polo pour l’aider à l’orienter. Sur un trampoline, qui est beaucoup plus petit, on peut garder le silence et se diriger en sentant les vibrations. Le joueur touché devient le nouveau Marco Polo. Essayez ! Avec les yeux fermés, garder l’équilibre est vraiment difficile. C’est incroyable.

Pop culture : Le jeu des mines bondissantes

Nous plaçons 1, 2, ou 3 ballons dans le trampoline et sautons. Les ballons – qui représentent des mines – bougent et roulent au gré de nos sauts. L’objectif est de ne pas sauter une mine (c’est-à-dire de toucher un ballon). C’est plus facile à écrire qu’à faire (surtout que je suis toujours la plus lourde et les ballons ont tendance à rouler vers moi).

Pop culture 2 : Le ballon prisonnier

L’objectif est de lancer un ballon pour toucher l’adversaire sans qu’il ou elle ne l’attrape. C’est bien entendu une version simplifiée, sur un mini terrain, et les sauts et rebonds la rendent intéressante.

Inspiration

A regarder en ouvrant grand la bouche et en faisant WAOW, mais surtout surtout, ne pas essayer ! https://www.youtube.com/watch?v=K9IIo6AUnXc

J’espère que ces idées vous inspirent. Je vous souhaite un été bondissant !

Crédit photo de couverture: Fabio Bruna, Trampoline (sketch), Flickr

Publié dans Arts de la scene

Plaisir des yeux: Le cirque du soleil: Le meilleur du trampoline

Il y a fort longtemps de cela, au Québec, j’ai découvert les arts acrobatiques. Le Québec semblait – et semble toujours – être une véritable pépinière de créativité. J’ai eu la chance de rencontrer de petites troupes très actives et imaginatives comme celle de Dynamo Théatre. Grâce à eux, et à leur spectacle Mur-Mur, j’ai vu mon premier spectacle de trampoline mural. Dans cette discipline, les artistes rebondissent et semblent marcher à l’horizontal sur un mur tout en enchainant les acrobaties. Cela a l’air tellement fluide et facile, et pourtant… que de travail pour coordonner ces numéros

Et puis il y a les géants, les incontournables, tels que le Cirque du Soleil et le cirque Eloize. On ne sait plus quoi admirer : la dextérité, l’inventivité, l’originalité des costumes, la musique envoutante. C’est juste waow. Et je suis tombée par hasard sur ce best-of du trampoline. C’est un peu long, mais ça vaut vraiment le coup. Coup de cœur spécial pour les numéros montrés à 7 minutes 20 et à 28 minutes 50.

Publié dans Activite manuelle, Arts de la scene, Creativite, Peindre et dessiner

Apprendre avec Star Wars : Le masque de Darth Vader (DIY) et autres jeux

Dans ce post, vous trouverez :

  • des idées sur des jeux qui permettent d’apprendre sans s’en rendre compte avec Star Wars
  • un super DIY : un masque de Darth Vader en papier mâché

Difficile d’ignorer Start Wars lorsque l’on pense à la pop culture. C’est une de ces épopées cinématographiques qui réunit les générations. On compare les personnages des volets récents avec ceux plus anciens. On échange des souvenirs et les scènes favorites. Les lutins adorent. Ils ont regardé tous les films (plusieurs fois), avec nous. Rien de tel qu’une bonne bataille intergalactique pour mieux supporter les longues soirées froides et pluvieuses en hiver.

Au-delà du divertissement, Star Wars a été à la source de nombreux apprentissages.

Jeu de rôle Star Wars

Avec des bâtons et des règles souples, Evan et Guilem se sont concoctés des armes ingénieuses et inoffensives. On enroule la règle. Un bon coup de poignet et elle se déroule en un sabre laser. Il fallait y penser. La suite de l’histoire est en général aussi compliquée que dans les films, avec de nombreux rebondissements (vive l’imagination), quelques disputes (rien de tel pour pratiquer la résolution de conflit), et de bons moments de jeu commun entre frères.

Bien entendu, chacun a un personnage favori.

Pour Evan, c’est Anakin Skywalker, parce qu’il est beau, drôle, courageux et puissant. Il est doué pour la technique.

Amakin et sa mère et sont vendus comme esclaves. Ils doivent travailler dur et son très pauvres. A ll’âge de 5 ans, il se met à construire tout seul un jet à partir d’un tas de féraille, et bien sûr, à 7 ans, il gagne une grande course. Lorqu’il apprend qu’il est un jedi, il s’entraîne énormément et devient un des plus puissants.

Pour Guilem, c’est Darth Vader, parce qu’il est cool.  Il a un sabre et un casque (pour se cacher derrière ? Je ne saurai pas). Il est très puissant. Il est méchant, mais durant les dernières minutes de sa vie, il reconnaît ses erreurs. (redemption, redemption)

Si vous n’êtes pas fan de Star Wars, il faut savoir qu’Anakin et Darth Vader sont en fait la même personne à différents moments de l’histoire. Etrange choix des frérots !

Jeu de cartes Star Wars

Les cartes représentent 55 personnages. Elles ont 3 couleurs : les gentils, les méchants et les autres. Elles ont différents symboles : les soldats de l’Empire, les chevaliers Jedi, les rebelles, etc…. Elles ont des point en fonction de la force des différents personnages (grosse déception pour moi : Han Solo n’a que 5 points sur 10 ☹). Les lutins passent des heures à faire des batailles, à les trier, les ordonner, les comparer, etc.

Cartes de jeu Star Wars

Légo Star Wars

Parfait pour la motricité fine et la concentration. Evan a passé de nombreuses heures à monter des Légos de vaisseaux intergalactiques. C’est un enfant qui bouge tout le temps, et les Légos sont une des rares activités pour lesquelles il peut rester concentrer pendant un long moment. Et pour monter un vaisseau, il faut quelques heures…

Bricolage DIY : le casque de Darth Vader en papier mâché.

Guilem souhaitait absolument un casque de son héros. Et j’avoue que je ne suis pas une grande fan des coque en plastique made in China. Nous avons donc décidé d’en fabriquer un nous-même.

Après avoir regardé plusieurs tutos sur internet, nous avons choisi celui de « Lair of the Visionary » (lien en fin d’article)

Cela ne paraissait pas facile… et bien ce n’était pas facile. Mais voici notre travail à 6 mains.

Nous avons utilisé :

  • du carton pour la structure principale
  • du papier journal, de la farine, de l’eau et un peu de colle blanche pour le papier mâché
  • un pistolet avec colle
  • de la peinture noire

Le tuto permet de télécharger les formes des pièces principales : cela a été très utile.

Nous avons suivi les explications pas-à-pas. Je ne vous réexplique pas tout mais vous pouvez voir quelques photos des étapes principales.

Pas mal, non? Qu’en pensez-vous?

Découvertes et réflexions :

Ce genre de projet est compliqué et réclame la participation active d’un adulte. Mais les enfants sont capables de parfaitement réaliser la plupart des étapes.

Couper, assembler les formes entre elles est un vrai travail de précision. Il faut parfois utiliser des ciseaux, parfois des cutters. Du scotch de peintre aide à renforcer certains assemblages. Il est bien pratique d’avoir 4 mains pour certaines étapes.

Le papier mâché est une technique simple, mais qui requiert de la patience. L’ensemble du projet nous a pris plus de 2 semaines, pour laisser sécher les différentes couches de papier mâché et de peinture. Parfois, nous pensions une étape terminée et réalisions après séchage qu’il fallait une couche de plus.

Rien à voir avec la gratification instantanée de « j’ouvre la boîte, je joue, … et souvent très vite j’oublie ». C’est un processus. Les enfants ont pu essayer le casque aux étapes intermédiaires, le regarder sécher en imaginant la suite, en rêvant…. Et enfin montrer avec fierté le produit final, et jouer. Il est un peu de guingois, un peu moins brillant que les versions du commerce, mais c’est un vrai travail de Jedi !

Que la Force soit avec vous!